25 février 2015

3 questions à Jean-Philippe Clément, Chargé de mission Smart City, Secrétariat Général, Mairie de Paris 

« Pour nous, il n’y aura pas de smart city sans « smart citizens »

Twitter :http://AgentNum.paris

1.     Quelle est, dans ses grandes lignes, la  politique numérique et digitale de la Ville de Paris ? Désormais notre vision va au-delà de la ville numérique. La démarche smart city nous permet de réunir et de faire interagir 3 modèles de Ville sur chaque projet. La ville ingénieuse et durable fixe les grands objectifs écologiques, économiques et sociaux de l’amélioration de la qualité de vie des parisiens. La ville connectée outille par le numérique la réalisation des projets. La ville ouverte est la grande spécificité du modèle de smart city parisienne puisque nous souhaitons partager les enjeux et co-construire les objectifs et les solutions avec l’écosystème et les habitants de la métropole.

Nous sommes très loin du modèle de ville cybernétique monitorée sous dashboard et modélisée pour répondre à toutes les situations que la vision classique de la smart city essaie de diffuser. Pour nous, il n’y aura pas de smart city sans « smart citizens ». Pour autant concernant la ville connectée,  nous sommes attentifs au socle des infrastructures. Nous avons accompagné les opérateurs privés dans le déploiement de la fibre optique horizontale. La ville s’est même dotée de son propre réseau THD. Par ailleurs, nous avons déjà déployé plus de 450 hotpspots Wi-Fi pour une connexion offerte aux parisiens et aux touristes. Nous souhaitons désormais étendre le Wi-Fi à tout Paris pour en faire la dorsale de la Ville intelligente et connecter le plus grand nombre de capteurs et actionneurs sur le territoire.

2.     Quels sont les avantages directs pour les entreprises, commerces et d’une manière générale, pour la vivacité économique de la Ville ? Nous avons également une politique extrêmement volontariste pour favoriser les conditions de l’innovation. Depuis 2008, la politique de création de plus de 100.000 m2 d’hôtels d’entreprises et d’incubateurs doublée de dispositifs de soutien comme le fond Paris Innovation Amorçage (PIA) a permis à l’écosystème innovant de se développer et de placer Paris en tête des métropoles dans ce domaine. La Maire de Paris et son adjoint Jean-Louis Missika ont la volonté de doubler cette surface d’ici 2020. Cette dynamique s’accompagne de nombreux appels à projets qui permettent de faire de Paris un living lab géant où toutes les innovations peuvent être expérimentées. Pour être vivace et attractive, Paris doit certes s’appuyer sur son image éternelle qui en fait la première destination au monde mais  doit également faire rayonner son dynamisme économique. A ce titre, nous venons d’ouvrir la nouvelle extension de nom de domaine .paris qui permet aux entreprises parisiennes de communiquer sur leur “parisian touch” à travers le monde entier.

3.     Vous êtes-vous inspiré de « smart city » étrangère pour appliquer les meilleures pratiques dans le domaine ? Avez-vous des exemples de smart cities particulièrement « performantes » et qui facilitent la vie quotidienne des usagers ? Chaque smart city est unique car elle s’insère dans un contexte local et sur un territoire historique. Nous suivons attentivement ce que font les autres grandes métropoles dans le monde pour envisager les adaptations envisageables sur Paris mais nous ne cherchons pas à copier/coller les premières initiatives qui semblent fonctionner. Notre vision s’attache à faire passer l’usager avant la technologie. Jean-Louis Missika dit souvent que nous devons construire l’internet des hommes avant l’internet des objets. L’amélioration de la qualité de vie des usagers est au centre de notre démarche et de la priorisation de nos projets. Par exemple, nous allons totalement refondre les modes d’accès aux services numériques de la ville. Ou encore sur la mobilité, nous souhaitons travailler avec tous les opérateurs du territoire pour améliorer l’expérience de tous les modes de déplacement en favorisant les déplacements collectifs et doux.