Le syndicat mixte Périgord Numérique déploie la fibre en Dordogne

Un réseau 100 % public RIP (Réseau d'Initiative Publique) a été lancé par le Syndicat Mixte Périgord Numérique (SMPN) pour raccorder 287 000 locaux à la fibre optique FTTH d’ici 2025. C’est dans le cadre de ce grand projet d’aménagement que le Groupe Sogetrel a été retenu au sein d’un groupement.

Un grand programme d’aménagement

Alors que la couverture en très haut débit de tous les territoires, y compris ruraux, s’est affirmée comme l’une des priorités du plan France Relance, le département de la Dordogne poursuit ses efforts pour déployer la fibre optique dans la partie du département où aucun opérateur n’a prévu de déployer de réseau sur fonds propres. C’est ainsi que le SMPN a fait appel à notre expertise pour concevoir et réaliser un réseau FTTH comprenant l’installation de 14 000 prises, soit 40 % du lot attribué à son groupement. Un déploiement d’envergure en zone rurale qui représente 2 900 km de fibre optique nécessitant d’importants travaux de génie civil et aériens.

Particularité notable du projet : notre engagement nous pousse à offrir 12 500 heures d’insertion par an (soit l’équivalent de 7 personnes à temps plein sur 4 ans pour le groupement) afin d’offrir l’accès ou le retour à l’emploi à des personnes en difficultés sociales ou professionnelles.

2 900 km
de fibre optique

À la suite de ce chantier ayant apporté satisfaction au client, le syndicat mixte Périgord Numérique nous a renouvelé sa confiance avec la signature d’un second marché devant représenter à nouveau un volume de 14 000 prises à construire.

Découvrez les sites
des marques du Groupe

Sanef renouvelle la maintenance de la fibre optique de son réseau autoroutier

Le Groupe Sogetrel a été choisi par Sanef, concessionnaire d’autoroutes françaises, pour la maintenance de ses réseaux autoroutiers en fibre optique sur 5 lots répartis dans différentes zones géographiques. Ces réseaux indépendants permettent une connexion privée et sécurisée des péages, des systèmes de vidéosurveillance, de l’alimentation des différents postes et bien d’autres emplois. De quoi permettre aux usagers de la route les meilleures conditions de sécurité et de fluidité.

Des équipes techniques hautement qualifiées

Favoriser la mobilité durable des biens et des personnes et contribuer au dynamisme des territoires par ses réseaux et ses solutions de péage, tels sont les missions de Sanef. C’est dans ce contexte que nous avons remporté l’entière maintenance curative des infrastructures en fibre optique sur l’ensemble des réseaux d’exploitation de Sanef. Ce contrat fait l’objet d’un accord-cadre d’un an renouvelable sur une durée maximale de 3 ans.

La prestation de service représente 50 interventions par an, ce qui nécessite la mise en place d’équipes techniques d’astreinte H24 hautement qualifiées pour les interventions de raccordement, de maintenance, de génie civil et de remise en service du réseau en fibre optique. L’objectif ? Garantir la continuité du réseau dans les délais impartis.

Le pilotage national du projet s’effectue depuis l’Île-de-France via notre pôle d’expertise Mobility. Sogetrel s’engage à mettre à la disposition de Sanef un centre de stockage dédié sur chaque axe autoroutier des 5 lots remportés.

Découvrez les sites
des marques du Groupe

La RATP révise ses équipements antennaires et radio sur l’ensemble de son réseau

Partenaire historique de la RATP pour le déploiement et l’entretien de ses réseaux de communication, le Groupe Sogetrel se voit confier une mission de maintenance des équipements antennaires et radio de la Régie RATP dans le cadre d’un contrat de 3 ans.

Un savoir-faire spécifique

Nouvelle illustration de notre expertise dans le domaine de la radio : la RATP nous confie la maintenance préventive, corrective et les petits travaux associés sur ses systèmes antennaires et équipements radio (PMR, TETRA, 3RD, UIC, Acropol, Wifi, GSM, 3G/4G). De quoi poursuivre notre développement sur les segments télécoms « non-opérateurs ».

Le contrat prévoit la maintenance et la télémaintenance sur l’ensemble du réseau RATP à travers un pilotage et une maintenance préventive et corrective des infrastructures antennaires. En cas de panne, nos équipes garantiront une continuité de service et assureront la remise en condition opérationnelle des équipements.

La RATP disposera d’une gestion centralisée de l’ensemble des demandes grâce à un interlocuteur unique, associé à une équipe entièrement dédiée et pilotée par notre pôle d’expertise Mobility.

Découvrez les sites
des marques du Groupe

Le RIP de la Moselle, un chantier achevé avec succès

Après 4 ans d’intenses travaux, le Réseau d’Initiative Publique (RIP) de la Moselle (57), commandé par le département et piloté par son syndicat mixte Moselle Fibre, est opérationnel. Avec l’aide de deux autres partenaires, les équipes du Groupe Sogetrel ont été fortement impliquées pour couvrir l’intégralité du territoire avec un réseau très haut débit.

Un projet d’ampleur

Dans ce territoire excentré avec des zones particulièrement isolées, les attentes des habitants d’une connexion très haut débit étaient fortes. Aujourd’hui, c’est une réalité pour les 500 communes de la Moselle, leurs 160 000 logements habités par 300 000 mosellans.


Au total, pas moins de 60 collaborateurs Sogetrel ont été mobilisés pour le pilotage du projet, le bureau d’études et le déploiement d’équipes sur le terrain. De quoi concevoir et réaliser, dans les délais, pas moins de 160 000 prises FTTH sur l’ensemble du territoire de la Moselle. Plus de 50 % des foyers éligibles ont déjà souscrit un abonnement Internet fibre très haut débit et de nombreux opérateurs se sont manifestés avec un large choix d’offres pour la plus grande satisfaction du département.

Attractivité, compétitivité et inclusion, la Moselle est désormais à la pointe des enjeux actuels et futurs liés au numérique !

50 %
de taux de pénétration des foyers ayant souscrit un abonnement Internet fibre
Découvrez les sites
des marques du Groupe

Une charte de qualité pour des réseaux fibre pérennes

Après les opérateurs, les installateurs s’engagent pour la qualité des raccordements : une charte de qualité pour des réseaux fibre pérennes.

Une nouvelle étape s’écrit dans la résolution des problèmes de qualité de raccordements des abonnés à la fibre. Après la mise en place d’un nouveau contrat (mode STOC V2) entre opérateurs d’infrastructures et commerciaux, les installateurs, maillon essentiel dans ces raccordements, se mobilisent également. Sous l’égide de leur fédération Infranum, ils s’engagent à travers la signature d’une charte de qualité garante des bonnes pratiques à appliquer.

InfraNum avait annoncé la mise en place d’un contrat cadre inédit, concernant les relations et modalités d’intervention entre opérateurs d’infrastructures et commerciaux, le 3 mars dernier. Ce contrat n’a pas tardé à être accepté par la quasi-totalité des opérateurs qui l’a adopté et signé (Altitude Infra, Axione, Orange, TDF et XpFibre).

Les installateurs, à qui les raccordements sont confiés, constituent le second maillon essentiel de cette chaîne. Souscrivant pleinement à cette dynamique d’amélioration de la qualité, ils ont souhaité compléter la démarche par la mise en place d’une charte commune destinée à renforcer un schéma d’intervention vertueux.

Fédérés par InfraNum, Axians, Circet, Constructel, Eiffage, ENGIE Solutions, Firalp, NGE Infranet, SADE Télécom, Groupe Scopelec, SNEF Télécom, Sogetrel, Solutions30 et SPIE CityNetworks, viennent ainsi d’édicter les principes d’une charte de bonnes pratiques qu’ils s’engagent à signer. A eux seuls, ils représentent plus de 70 % des raccordements en France.

Ces principes sont les suivants :

  1. – Une maîtrise des niveaux de sous-traitance : un seul niveau de sous-traitance, avec une attention particulière au statut et à la qualification de celle-ci pour garantir notamment un travail réalisé dans les règles (sécurité, technique télécom, etc.).
  2. – Un engagement en faveur de l’emploi local : un recours à l’emploi local et de proximité. En intervenant sur des territoires qu’ils connaissent, les techniciens sont nécessairement plus engagés et impliqués pour contribuer à un réseau pérenne.
  3. – Un accompagnement par la formation : avec la mise en place d’actions dédiées à la formation initiale ou à la montée en compétences, en écho aux fortes créations d’emploi du secteur (près de 9700 nouveaux recrutements cette année (1).

De la production de fibre optique au raccordement final, en passant par la construction des infrastructures nécessaires au passage des câbles, c’est donc l’ensemble de la profession qui est mobilisé pour mettre en place et appliquer des processus et outils performants pour construire et exploiter durablement le réseau très haut débit en France.

(1) Chiffre de l’Observatoire national du THD 2021 :  https://infranum.fr/wp-content/uploads/2021/05/OBSERVATOIRE.pdf

Cet article est proposé par Infranum.

Découvrez les sites
des marques du Groupe

Sogetrel renforce ses activités avec l’acquisition en Allemagne de BTN Baran Telecom Networks GmbH

Le Groupe Sogetrel, partenaire clé de la transformation numérique des entreprises et des territoires, accélère son développement en Allemagne avec l’acquisition de BTN Baran Telecom Networks GmbH, une entreprise basée à Essen, spécialisée dans le déploiement d’infrastructures réseaux pour le compte de grands opérateurs allemands et d’entreprises.

Aujourd’hui en forte croissance sur les marchés stratégiques de la Smart City, de la sûreté-vidéo et du service aux infrastuctures IT, le Groupe Sogetrel s’est bâti en 35 ans une solide réputation en matière de conception, construction et mise en service de réseaux de communication fixes et mobiles. Acteur majeur de la réussite du déploiement du plan France Très Haut Débit, il est notamment reconnu pour sa capacité à mettre en œuvre des projets de grande ampleur. Un savoir-faire précieux que le Groupe français met désormais au service de ses voisins européens qui souhaitent accélérer la construction de leurs infrastructures THD.

À ce titre, l’Allemagne affiche un retard important avec une couverture de ses zones rurales qui ne dépassait pas 10 % en septembre 2021 (source FTTH Coucil Europe). Alors que la numérisation de l’outil industriel allemand et la préservation de sa compétitivité passent désormais par la généralisation du THD et l’adoption de la 5G, il est devenu vital pour l’économie allemande de se doter des réseaux de fibre optique. Un chantier considérable car de 2 millions de prises installées en 2020, l’Allemagne s’est fixé comme objectif d’atteindre les 25 millions d’ici 2026 ! C’est dans ce contexte que le Groupe Sogetrel, déjà présent sur ce territoire depuis 2019, a décidé d’accélerer le développement de ses activités dans le domaine des infrastructures fibre et radio en Allemagne.

BTN Baran Telecom Networks GmbH, une acquisition qui s’inscrit dans la stratégie de développement à l’international de Sogetrel

Sogetrel qui, depuis 2019, a progressivement déployé des activités et implantations sur le territoire allemand, annonce aujourd’hui l’acquisition de BTN Baran Telecom Networks GmbH, une entreprise spécialisée dans le déploiement d’infrastructures réseaux pour le numérique pour le compte de grands opérateurs, dont Deutsche Telekom. BTN Baran Telecom Networks GmbH emploie actuellement une centaine de collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. Le plan de développement de cette nouvelle filiale prévoit, au-delà de l’augmentation de son activité sur ses métiers traditionnels, l’extension de son offre auprès des entreprises. Afin d’accompagner son développement, la filiale allemande prévoit le recrutement de nombreux collaborateurs sur ses différents métiers, qu’il s’agisse de l’étude et du conseil, de l’ingéniérie, du pilotage de travaux, de l’installation ou des services.

De solides ambitions en Allemagne

Avec une activité actuellement basée dans le sud et l’ouest de l’Allemagne et l’objectif de pénétrer progressivement l’ensemble du territoire allemand, Sogetrel est aujourd’hui principalement positionné sur le déploiement du FTTH pour les particuliers avec une prestation de bout en bout, jusqu’au raccordement client et l’installation de la box.

C’est sur ce socle que Sogetrel a l’ambition de s’intégrer de façon pérenne dans le paysage allemand des télécommunications en apportant son expertise dans les domaines qui ont fait son succès et sa réputation en France : déploiement d’infrastructures fibre optique et radio, raccordement client et maintenance.

Au-delà de cette activité dédiée aux réseaux télecoms, Sogetrel a l’ambition, comme en France, de s’imposer rapidement en Allemagne comme acteur majeur de l’aménagement de la Smart City, des territoires intelligents et des services multitechniques de proximité.

« Présent en Allemagne depuis 2019, premier marché cible de la stratégie de développement de Sogetrel à l’international, nous avons décidé d’y accélérer notre développement avec l’acquisition de BTN Baran Telecom Networks GmbH, un intégrateur réputé pour son savoir-faire et très implanté auprès des grands donneurs d’ordres industriels du bassin de la Ruhr et des opérateurs allemands. Cette acquisition marque une étape décisive dans notre engagement en Allemagne en renforçant notre capacité à répondre à ses immenses et urgents besoins. » »

Xavier Vignon
Président de Sogetrel

À propos du groupe Sogetrel

Créée en 1985, Sogetrel est une ETI française indépendante qui, en plus de 35 années de conquête, est devenue un acteur national et reconnu sur le marché des télécoms, de la sûreté IP et des solutions digitales.

Fort d’un maillage de plus de 100 implantations en France et en Belgique, Sogetrel compte aujourd’hui parmi ses clients les grands opérateurs, des donneurs d’ordres publics et privés ainsi que des collectivités locales.

Avec aujourd’hui près de 5 000 collaborateurs, Sogetrel connaît depuis sa création une croissance soutenue. En 2021, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 848 millions d’euros.

Pour en savoir plus

Découvrez les sites
des marques du Groupe

Les GFU, des réseaux privés plus sûrs pour les flux de données des bâtiments et services des collectivités

Afin d’optimiser l’aménagement numérique de leur territoire et de répondre aux besoins de leurs administrés, nombre de collectivités optent pour la mise en place d’un GFU. En quoi consiste un GFU ?  Comment fonctionne-il ? Quels sont les bénéfices d’un GFU pour une collectivité ? L’éclairage d’André Hochart, Directeur Commercial Territorial chez Sogetrel.

Qu’est-ce qu’un Groupement Fermé d’Utilisateurs ?

Un GFU (Groupe Fermé d’Utilisateurs) est un réseau de communications électroniques indépendant, réservé à l’usage des personnes constituant ce groupe fermé, en vue d’échanger des communications internes au sein de ce groupe. Par exemple, certaines collectivités locales font le choix de disposer de leur propre réseau de télécommunication pour relier plusieurs de leurs bâtiments essentiels pour exercer les services publics territoriaux : mairie, écoles, ateliers techniques, salles de sport, musées, bibliothèques, station d’épuration, … Chacun d’entre eux abrite des équipements et applications nécessaires à son fonctionnement et à sa mission (PABX, contrôle d’accès, serrures, affichages dynamiques, etc.), qui sont autant de sources et de relais d’informations pour la collectivité locale. L’enjeu, dès lors que l’on se place dans une logique d’optimisation des données et des coûts, tient à la capacité de tous ces bâtiments à communiquer entre eux. C’est là tout le rôle du GFU : relier l’ensemble des bâtiments par un réseau de fibre optique propriétaire géré depuis un point central.

Quels est l’objectif visé ?

Il est principalement de trois ordres. Améliorer la qualité, la rapidité et la sûreté des flux de données relatifs aux divers bâtiments et services d’une ville, d’un village, d’une métropole ou d’une communauté d’agglomération. Optimiser la productivité et l’efficacité des équipes de gestion et maintenance des équipements en place. Enfin, générer des économies en rationalisant et en limitant de manière substantielle les interventions sur sites des techniciens.

Comment se construit un GFU ?

Pour les collectivités, deux options majeures non exclusives se présentent. Construire leurs propres infrastructures quand celles-ci n’existent pas pour y tirer des câbles optiques ou bien opter pour une solution beaucoup plus économique, louer l’occupation d’une partie de l’infrastructure à l’opérateurs télécom historique via leur offre IBLO. En tout état de cause, elles se réservent le droit d’ajouter de l’infrastructure propriétaire au gré des opérations de génie civil.

Où intervient Sogetrel dans ce type de dispositifs ?

Sogetrel est expert des réseaux très haut débit, des objets connectés et des solutions dédiées au développement de la Smart city. Partenaire de nombreuses villes sur l’ensemble du territoire, Sogetrel intervient dans la mise en place, le déploiement et la mise en service de GFU dimensionnés aux besoins et ressources des collectivités. Sur la partie passive des réseaux : avant-projet sommaire, avant-projet détaillé, étude d’exécution, travaux de génie civil, adduction des bâtiments, câblage, … Et, via sa filiale Eryma, sur des services actifs : vidéosurveillance, contrôle d’accès, téléphonie sur IP, affichage dynamique, etc.

Découvrez les sites
des marques du Groupe

La maintenance des réseaux de fibre optique, une affaire d’expertise

2020 aura été une année record marquant l’accélération du déploiement de la fibre optique pour couvrir l’ensemble des territoires. Pour assurer le bon fonctionnement de ces réseaux déjà très fortement sollicités, se pose la question de leur maintenance. Qu’elle soit prédictive, préventive ou curative, la maintenance des réseaux filaires très haut débit est en effet essentielle pour garantir la sûreté et la performance de ces nouvelles installations. L’analyse d’André HOCHART, Directeur Commercial Territorial chez Sogetrel.

Quels sont les enjeux du développement de la fibre optique en termes de maintenance ?

Le Plan France Très Haut Débit vise la couverture du territoire en fibre optique jusqu’au domicile (FTTH, fiber to the home). Opérateurs privés et collectivités territoriales sont aujourd’hui en ordre de marche pour déployer de manière intensive des infrastructures FTTH qui vont entrer les unes après les autres en exploitation. La performance du réseau tiendra à la densité du maillage, à la sûreté des installations et bien sûr à la qualité de leur maintenance.

Comment s’entretient un réseau de fibre optique ?

Le cheminement optique s’opère selon le séquençage des points de présence opérateurs (POP) aux nœuds de raccordement optique (NRO), des NRO aux points de mutualisation (PM), des PM aux points de branchement otique (PBO), des PBO jusqu’aux points de terminaison optique (PTO), c’est-à-dire aux raccordements chez les clients finaux. L’arborescence allant des nœuds les plus groupés aux prises les plus individuelles, les enjeux de maintenance sont plus importants en amont qu’en aval de la chaîne. Il s’agit donc d’être en capacité d’entretenir l’ensemble de ces infrastructures composées de câbles en fibres optiques, de boitiers optiques, dans les divers locaux (POP, NRO), les équipements électroniques actifs, les diverses sources d’alimentations électrique, les tableaux de distribution, les climatisations, les systèmes de détections et d’extinction incendie, les contrôles d’accès, les bâtiments eux-mêmes (serrures, portails, …).

D’un bout à l’autre de la chaîne, la maintenance requiert des métiers spécifiques ?

Oui, bien sûr, chaque infrastructure appelle différentes compétences et niveaux d’expertise. Qu’elle soit prédictive, préventive ou curative, la maintenance des réseaux filaires très haut débit porte essentiellement sur deux thèmes. Les infrastructures passives tout d’abord : matériels et câbles optiques, souterrains ou aériens, qui peuvent être exposés à des altérations d’origines diverses (tempête, chutes d’arbre, accidents sur la voirie, travaux de génie civil…). Les matériels actifs ensuite : baies équipées de cartes électroniques et leur environnement, à savoir les tableaux de distribution, groupes de refroidissement, contrôles d’accès, ateliers d’énergie de secours, etc. Entre la capacité à gérer l’urgence des priorités et la maîtrise des compétences comme les techniciens de maintenance fibre optique, courant fort, courant faible, CVC (Chauffage, Ventilation, Climatisation) électromécanique… la maintenance des réseaux requiert une vision globale et une maîtrise complète du réseau. Elle est donc une affaire d’expertise.

Quelle est ici la valeur ajoutée de Sogetrel ?

Pour accompagner les collectivités et les exploitants dans la maintenance de leurs infrastructures, Sogetrel s’appuie sur son réseau d’agences dédiées et couvrant tout le territoire. Ces Agences pilotent nos experts sur l’ensemble de la chaîne de valeur et permettent ainsi de garantir une haute qualité de service avec des temps d’intervention et de réparation optimum. Notre logiciel de GMAO permet d’établir un plan de maintenance optimisé, de gérer les interventions et l’approvisionnement des pièces de rechange. Notre portail client apporte une visibilité en temps réel des opérations réalisées et en cours et permet de mesurer la bonne tenue des SLA et KPI clés. Sogetrel apporte en tout point du territoire une haute qualité de service pour assurer la disponibilité de vos réseaux à tout moment.

Découvrez les sites
des marques du Groupe

Sogetrel remporte la seconde phase de déploiement THD du sud-ouest de la Dordogne

Après un premier succès en août 2017, portant sur le déploiement d’un réseau public FFTx de 35 000 prises, le leader français de l’aménagement numérique des territoires Sogetrel remporte, au sein d’un groupement, un marché de conception-réalisation d’un réseau FTTH comprenant l’installation de 14 000 nouvelles prises situées dans la zone sud-ouest de la Dordogne.

Alors que la couverture en très haut débit de tous les territoires, y compris ruraux, s’est affirmé comme l’une des priorités du plan France Relance, le département de la Dordogne poursuit ses efforts pour déployer la fibre optique dans la partie du département où aucun opérateur n’a prévu de déployer de réseau sur fonds propres. C’est ainsi qu’un réseau 100% public (RIP) a été lancé par le Syndicat Mixte Périgord Numérique (SMPN) pour raccorder 287 000 locaux à la fibre optique FTTH d’ici 2025. C’est dans le cadre que ce grand programme d’aménagement que Sogetrel a été retenu au sein d’un groupement.

Après une première phase de montée en débit sur tout le territoire et de construction de près de 75 000 prises, le département engage aujourd’hui la seconde phase de près de 154 000 prises réparties par lots.

Sogetrel, au sein de son groupement, sera chargée de la construction de 14 000 prises soit 40% du lot attribué à son groupement. Ce déploiement d’envergure en zone principalement rurale représente 2 900 km de fibre optique nécessitant d’important travaux de génie civil et aériens.

Particularité notable du projet, l’engagement de Sogetrel à offrir l’accès ou le retour à l’emploi de personnes rencontrant des difficultés sociales ou professionnelles particulières à raison de 12 500 heures d’insertion par an, ce qui représente pour le lot signé l’équivalent de 7 personnes à temps plein sur 4 ans pour le groupement.

« Nous sommes très heureux de la confiance renouvelée du Syndicat Mixte Périgord Numérique pour poursuivre l’irrigation en très haut débit de ses territoires ruraux et contribuer ainsi à la relance de notre économie. »

Xavier Vignon
Président de Sogetrel

À propos du Groupe Sogetrel

Créée en 1985, Sogetrel est une ETI française indépendante qui, en plus de 35 années de conquête, est devenue un acteur national et reconnu sur le marché des télécoms, de la sûreté IP et des solutions digitales.

Fort d’un maillage de plus de 100 implantations en France, Suisse et Belgique, Sogetrel compte aujourd’hui parmi ses clients les grands opérateurs, des donneurs d’ordre publics et privés ainsi que des collectivités locales.

Avec aujourd’hui près de 5 000 collaborateurs, Sogetrel connaît depuis sa création une croissance soutenue. En 2020, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 740 millions d’euros.

Pour en savoir plus : www.sogetrel.fr

Découvrez les sites
des marques du Groupe

Sogetrel modernise les réseaux SNCF secondaires de France avec la ligne Niort-Poitiers

Sogetrel, leader français de l’aménagement numérique des territoires, est à nouveau retenu par SNCF Réseaux pour la modernisation et la migration vers le numérique de ses infrastructures radio. Le projet s’inscrit dans le cadre de la modernisation des réseaux secondaires dans les domaines de la sécurisation et de la communication ferroviaire. Il a notamment pour objectif de faire évoluer les moyens de communication utilisés par les trains autour d’une plateforme de communications unifiées.

Sogetrel, après avoir remporté un premier lot de 8 sites entre SERQUEUX et GISORS, s’est vu attribué un second lot pour couvrir la ligne NIORT-POITIERS.

Ce marché, qui s’inscrit dans la poursuite des objectifs de développement de Sogetrel des métiers « radio » sur des segments non-opérateurs, porte sur la construction de 7 nouvelles infrastructures pylône GSMR d’ici à fin février 2021. Il comprend la fourniture des équipements (pylônes, shelter, baies d’énergies, système antennaires, …) ainsi que la réalisation du génie civil, assortie des phases d’études et de conception des sites.

Le système GSM-R (Global System for Mobile communications – Railways) est un standard de communication sans fil basé sur le GSM et spécifiquement développé pour les applications et les communications ferroviaires. Il permet aux trains de communiquer avec les postes de régulation du trafic et aux agents de conduite, de circulation et de maintenance, de communiquer entre eux en mode conférence (appels de groupes). Il intègre également le support d’applications de systèmes innovants comme l’ETCS (European Train Control System / Système Européen de Contrôle des Trains) qui permet de simplifier la conduite des trains, de rendre plus intelligente et plus sûre la signalisation, tout en réduisant les coûts, tant d’installation que d’entretien des infrastructures fixes comme, par exemple, les signaux.

Ce nouveau contrat s’inscrit dans le cadre d’une politique RSE forte, notamment en termes de respect de la biodiversité et d’engagements en faveur de l’emploi, notamment en matière d’heures d’insertion.

« Nous sommes très heureux et fiers de la confiance renouvelée de SNCF Réseau dans un domaine d’excellence de Sogetrel, celui de la radio. L’obtention de ce nouveau chantier est pour nous le signe de la reconnaissance du savoir-faire de nos équipes, tant dans le domaine du déploiement des infrastructures radio que dans celui, très spécifique, des travaux en milieu ferroviaire. »

Xavier Vignon
Président de Sogetrel

« Nous sommes très heureux et fiers de la confiance renouvelée de SNCF Réseau dans un domaine d’excellence de Sogetrel, celui de la radio. L’obtention de ce nouveau chantier est pour nous le signe de la reconnaissance du savoir-faire de nos équipes, tant dans le domaine du déploiement des infrastructures radio que dans celui, très spécifique, des travaux en milieu ferroviaire. »

A propos de Sogetrel

Créée en 1985, Sogetrel est une ETI française indépendante qui, en plus de 35 années de conquête, est devenue un acteur national et reconnu sur le marché des télécoms, de la sûreté IP et des solutions digitales. Fort d’un maillage de plus de 100 implantations en France, Suisse et Belgique, Sogetrel compte aujourd’hui parmi ses clients les grands opérateurs, des donneurs d’ordre publics et privés ainsi que des collectivités locales. Avec aujourd’hui près de 5 000 collaborateurs, Sogetrel connaît depuis sa création une croissance soutenue. En 2020, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 760 millions d’euros.

Pour en savoir plus : www.sogetrel.fr

Découvrez les sites
des marques du Groupe