25 février 2015

L’Edito de Xavier Vignon

La transformation numérique des Brigades du Tigre

Il est toujours instructif et plaisant de se plonger dans l’histoire pour comprendre le présent…

Revenons donc un peu plus d’un siècle en arrière, au début des années 1900. L’accélération du développement de la société industrielle s’accompagne alors d’une augmentation sans précédent de la criminalité, d’autant plus difficile à combattre qu’elle s’appuie dorénavant sur le progrès technique. Pour y faire face, Georges Clémenceau, alors président du Conseil et ministre de l’intérieur, décide de la création des fameuses Brigades du Tigre et de les doter des moyens d’investigation et d’action les plus modernes. Les résultats sont édifiants et la police moderne est née.

La période de mutations technologiques et sociétale que nous vivons rappelle, à bien des égards, celle de la révolution industrielle. Et les sanglants  événements de ce début d’année ont mis en lumière de nouveaux risques, qui sont autant de remises en question des moyens de lutte traditionnels hérités du XXème siècle.

Dans ce contexte inédit, il n’est pas anodin que le numérique soit au cœur de la bataille : réseaux sociaux, cyber-propagande et cyber-attaques, … la pieuvre terroriste a dorénavant investi l’internet et les médias en en faisant une arme d’intimidation massive.

Face à ces nouvelles menaces, la lutte contre le terrorisme, mais aussi celle contre la « délinquance ordinaire », se doit d’opérer sa propre transformation numérique pour rester apte à les combattre. Car c’est bien du progrès technologique que le citoyen attend aujourd’hui des réponses. Parmi ces dernières, il en est une qui était encore un sujet délicat : la vidéoprotection. Solution de sécurité souvent décriée, parfois même qualifiée de liberticide, et qui se retrouve aujourd’hui, par un retournement de l’histoire, en position de rempart contre ceux qui, précisément, s’attaquent à nos libertés. L’inauguration du Centre de Supervision Intercommunal de Compiègne réalisé par Sogetrel est, dans ce sens, une parfaite illustration de cette  indispensable modernisation.

Xavier Vignon – Président de Sogetrel